1360x80021F52BE4-FF72-3F39-D03B-D3F1278C3389.jpg

COLLOQUE NATIONAL

Transport urbain durable : réalités et défis. Les 24 & 25 novembre 2021.


Faculté des Sciences Economiques, Commerciales et des Sciences de Gestion.

En collaboration avec : Laboratoire d’Economie & Développement  et Laboratoire de Recherche en Management &Techniques Quantitatives

Organisent : Un colloque national sur : Transport urbain durable : réalités et défis, Les 24 & 25 novembre 2021

LED

Laboratoire d’Economie & Développement

Le laboratoire Économie et Développement est une entité de recherche de l’université Abderrahmane Mira de Bejaia, créée par arrêté ministériel n°88 du 25 Juillet 2000 dans le cadre du décret exécutif n°99-244 du 31 Octobre 1999

En savoir plus
RMTQ

Laboratoire de Recherche en Management &Techniques Quantitatives

Ayant comme point de départ l’école classique des organisations dont les fondateurs sont les tenants de l’approche rationnelle des organisations (Taylor, Weber, Fayol)

En savoir plus

Conditions de participation

Les propositions de communication doivent se limiter à un résumé long de trois pages maximum, incluant : le titre de la communication, nom et prénom de l’auteur (ou des auteurs), leurs affiliations et coordonnées

En savoir plus

Dates importantes

  • Lancement de l’appel à communication : 27 juin 2021
  • Dernier délai pour la soumission des résumés longs : 30 octobre 2021
  • Notification d’acceptation des communications : 15 novembre 2021
  • Affichage du programme du colloque : 20 novembre 2021
  • Tenue du colloque : Mercredi 24 et Jeudi 25 novembre 2021.

Important !

Les meilleurs travaux seront sélectionnés pour publication dans un numéro spécial de la revue d’Économie & de Gestion de la Faculté des Sciences Economiques, Commerciales et des Sciences de Gestion de l’Université Abderrahmane Mira Bejaia. Le lien de la revue : https://www.asjp.cerist.dz/en/PresentationRevue/438

Le mail électronique du colloque colloquetransport@univ-bejaia.dz

Argumentaire

Depuis quelques années, le transport urbain connait de véritables mutations et occupe une place privilégiée dans les politiques publiques nationales et locales. D’une part, il est considéré comme porteur d’impacts positifs sur le plan économique et social en constituant ainsi un facteur de croissance et de développement indéniable. D'autre part, les déplacements urbains engendrent des externalités négatives et génèrent des coûts sociaux et économiques pour la collectivité. Compte tenu de ces réalités, les politiques de transport et d’aménagement sont confrontées aux défis de durabilité des déplacements urbains. Ces politiques sont marquées, à travers le monde, par le développement des modes de déplacement capacitaire (Métro, Tramway et Bus à Haut Niveau de Service-BHNS-), des aménagements des espaces piétons et des pistes cyclables, de la mise en place des Parcs-Relais, du développement des systèmes de transport intelligents, du développement des péages urbains et des prestations de transport diverses tel que le covoiturage, l’auto-partage, les vélos et les trottinettes libre-service. Toutefois, malgré ces divers investissements qui visent une mobilité urbaine plus propre, l’automobile occupe une place prépondérante dans les déplacements.

Au fil du temps, la nature des modes de déplacement dominants est dictée par la vocation des villes et par des progrès techniques qui prévalent. C’est ainsi que la ville préindustrielle (ou pédestre) dominée par la marche à pied laisse place à la ville industrielle (ou ville des transports collectifs) constituée essentiellement des chemins de fer, et qui elle-même succédée par la ville contemporaine qui vit au rythme de l’automobile. Grâce à ses avantages de confort, d’autonomie, de disponibilité et de son symbole d’ascension sociale, l’automobile a impacté les comportements de déplacement et a entrainé un processus d’étalement urbain. À partir des années 2000, on observe un ralentissement des déplacements automobiles dans les pays industrialisés, ce que l’on désigne par le « Peak Car ». Par contre, dans les pays en développement, c’est l’heure de gloire de l’automobile qui s’explique par le déséquilibre structurel entre une forte demande de déplacement due à la croissance démographique et à l’exode rural et une insuffisance de l’offre de transport collectif. Ce déséquilibre a laissé la voie à l’automobile devenue accessible grâce à la baisse de son prix et à l’amélioration du niveau de vie dans le monde.

Afin d’inverser la tendance et de privilégier les modes de transport vertueux, plusieurs instruments de politique en matière tarifaire et réglementaire sont à l’exercice dans les centres urbains. Les principaux volets de cette politique consistent à améliorer l’accessibilité, à instaurer une équité sociale, à favoriser l’efficacité énergétique et à réduire les atteintes à l’environnement.

Dans le sillage de ce qui précède, l'objectif de cette rencontre est de susciter le débat entre enseignants-chercheurs et doctorants sur les réalités présentes du transport et de la mobilité urbaine en termes de progrès modal et de politique de transport, ainsi que sur les défis à relever pour renverser la tendance actuelle. Plus précisément, cette manifestation scientifique vise à lancer un débat sur les voies et les instruments de politique susceptibles de mettre en place un transport urbain viable, vivable et équitable. 

Axes du colloque

1 Les transports collectifs urbains de masse (Métro, Tramway et BHNS) et la mobilité urbaine durable.
2 Les politiques publiques et leur efficacité pour réduire les externalités négatives des transports urbains.
3 Les startups dans les transports : plateformes numériques de gestion du covoiturage, auto-partage, vélos libre-service…
4 Étalement urbain, quartiers TOD (transit oriented development): quelles politiques urbaines et quelle influence sur l’usage de l’automobile et sur la viabilité des transports collectifs ?
5 Les instruments réglementaires, la politique tarifaire et le péage urbain au service d’une mobilité durable.
6 Transport de marchandises au milieu urbain : modes d’organisation et d’optimisation.
7 Les aménagements urbains et les politiques incitatives des déplacements en modes actifs (vélo et marche à pied).
8 L’efficacité énergétique des transports : utilisation rationnelle de l’énergie et transition énergétique.
9 Les assurances de personnes et d’équipements de transport.
10 Planification et optimisation des transports urbains.
11 Financement et évaluation économique et financière des projets de transport urbain.

Objectifs du colloque

Le colloque a pour principal objectif de permettre la discussion autour de la mobilité et du transport durable au milieu urbain. Il s'agit de structurer les débats actuels sur les politiques de transport urbain autour des conférences auxquelles sont conviés des enseignants-chercheurs spécialistes. Il est attendu de cette rencontre scientifique de :

- Faire un état des lieux de la recherche scientifique en matière de transport urbain ;

- Mettre la lumière sur les politiques de transport les plus adaptées au contexte algérien pour un secteur au service du développement socioéconomique des centres urbains.

Présidents d’honneur

Pr BENYAICHE Abdelkrim, Recteur de l’Université A-Mira Bejaia

Pr OUKACI Kamal, Doyen de la Faculté des Sciences Economiques, Commerciales et des Sciences de Gestion.

 

Président du colloque 

Dr MERZOUG Slimane, Enseignant-Chercheur, Université de Bejaia.